edito

Cette vallée où il fait bon vivre

Il y a le fleuve, majestueux, et le cadre qui l’entoure et le magnifie. Avec des versants verts, des falaises, des citadelles, des ruines moyenâgeuses ou encore des villas anciennes témoignant joliment d’une architecture typique de la région. Les habitants de la vallée de la Meuse namuroise vous le diront : leur coin de terre et d’eau est un endroit où il fait bon, et beau, vivre. Le revers de la médaille, c’est que ce terroir idyllique suscite bien évidemment l’intérêt des investisseurs et autres promoteurs immobiliers.
Il s’agit donc de faire cohabiter le plus harmonieusement possible les aspirations des uns et des autres, en se basant sur des règles et en imposant des contraintes qui se veulent respectueuses de l’esprit et de l’histoire des lieux.
Dans les pages qui suivent, nous nous sommes promenés dans la vallée mosane, entre Dinant et Namur principalement, pour prendre le pouls de la région et dresser un bilan de santé immobilière, pour faire également le point sur les dossiers en cours (ah!, la fameuse croisette dinantaise…). Mais aussi, avouons-le, pour nous imprégner encore une fois de cette douceur mosane dont la survie fait toujours l’objet de soins attentifs de la part d’associations qui veillent jalousement sur ce patrimoine collectif exceptionnel.
JMA