Société

Le Lion’s Club Namur soutient La Chenille

Fondé en 1917 aux Etats-Unis, le Lion’s Club, sous sa devise « We serve », vise deux objectifs, l’un caritatif, l’autre d’épanouissement personnel.

Philippe Baugnet, président du Lion’s Club Namur, 23 membres, nous présente son club puis donne la parole à La Chenille, service d’accompagnement et d’aide éducative qu’il soutient.

 

A sa fondation, en 1953, le Lion’s Club Namur était le sixième de Belgique. Peu à peu, il a été rejoint sur le territoire namurois par le Lion’s Club Namur Confluent et celui de Jambes. Si chaque service club a son ADN, l’humain est toujours au centre. La rencontre et l’ouverture internationale aussi. Ainsi, tout membre du Lion’s club peut se présenter à une réunion dans une autre ville ou un autre pays et sera accueilli et présenté à tous. L’occasion d’échanges internationaux très riches et gage d’intégration en cas de séjour prolongé à l’étranger.

A Namur, les membres se réunissent deux fois par mois. Une séance sur trois accueille un conférencier à propos de sujets aussi variés que la politique, l’art ou encore l’actualité. « Cela élargit les horizons : on fait des rencontres qu’on ne ferait pas autrement, et dans une ambiance intimiste, ce qui donne des échanges beaucoup plus libres. » Ces conférences apportent un petit bénéfice pour les actions caritatives menées, mais ce sont surtout les ventes de biscuits ou de cartes postales ou les événements de grande ampleur comme le concert du Mehul Jazz Orchestra projeté en 2019 qui nourrissent les caisses.

Avec l’argent récolté, le Lion’s club Namur a choisi d’aider La Chenille (….)

La Chenille, un cocon ouvert sur le monde
Quinze jeunes de 2,5 à 18 ans vivent dans cette maison discrète de la vallée de la Meuse, à Wépion. Encadrés par une équipe d’éducateurs, ils y réapprennent à vivre une vie d’enfant et de jeune, en transition vers un retour en famille ou un départ en autonomie (…..)

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous