Economie Terroir

Faire ses courses à la ferme

Publié par CVdB, 17/11/2020

A Malonne, la ferme de Reumont a ouvert son magasin en mai 2019. La famille Marot, à la manoeuvre, a fêté le premier anniversaire de ce projet commun dans un drôle de contexte qui lui a amené un afflux de clients avant une stabilisation pour un nouveau regain… au gré des (re)confinements. Interviewée dans le numéro 20 d’alluMeuse, Florine est optimiste. C’est plus qu’un effet réactif, c’est une lame de fond : « Les pénuries que l’on a connues sont la démonstration que la meilleure solution est de revenir au local. Cela doit forcer les gens à se réveiller, à poser des choix de consommation en ce sens ».

Mais pourquoi vient-on des villages environnants pour faire ses courses à la ferme ?

Certains y sont venus par crainte du monde dans les grandes surfaces… Mais pourquoi sont-ils revenus ? Pour le cadre, peut-être. Les plus chanceux -et les plus courageux- peuvent même y venir à pied ou à vélo.

Magnifique bâtiment en carré, la ferme de Reumont est un lieu de vie et de projets pour Catou et Benoît, leurs enfants et beaux-enfants. Cultures bio (froment, orge brassicole, pommes-de-terre, lentilles, caméline et, pour l ‘alimentation des animaux, avoine, pois, féveroles triticales et maïs), élevage de canards, moutons, poules et poulets, transformation des produits, chambres d’hôtes jusqu’il y a peu, chacun contribue à sa façon à cette belle démonstration que l’agriculture est possible aujourd’hui… avec beaucoup de travail, de passion, de créativité. Une remise en question permanente.

C’est dans ce contexte de recherche continue du bon produit que s’est implanté ce magasin qui propose les produits de la ferme, bien sûr, mais aussi ceux d’autres producteurs choisis selon des critères incontournables : rémunération correcte, impact environnemental, provenance et connaissance des producteurs. Trois autres bonnes raisons de grimper sur les hauteurs de Malonne pour faire ses courses.

On y vient probablement aussi pour la gamme, qui s’étend en écho aux demandes et suggestions des clients. “Oui, mais ça coûte plus cher !”, entend-on souvent. Constat démenti par de nouveaux clients de la ferme : “On achète mieux, en fonction de nos besoins, il y a moins de gaspillage, donc au final, cela ne nous coûte pas plus cher…”.

Mais pour être tout à fait honnête, ce qui fait qu’on y revient, c’est aussi et surtout pour l’accueil : un bon mot, un conseil, un sourire, avec l’équipe du magasin, mais aussi entre clients… Bon, pour le moment, il vaut mieux papoter dehors car le nombre de personnes à l’intérieur est limité, mais toutes ces mesures de sécurité sanitaire sont vécues dans une ambiance bon enfant. Tranquille…

Quand faire ses courses devient un moment de détente, à mille lieux du stress de la file à la caisse derrière un caddie désinfecté au gel hydroalcoolique…

Canal C en parle…

alluMeuse en parle dans son numéro 20, en vente à la ferme, encore une bonne raison d’aller y faire un tour !