Economie

Fumay : les confitures au miel ont leur boutique éphémère

Publié le 22/07/2020-CVdB

Après Givet, c’est Fumay qui bénéficie du dispositif ‘Boutique éphémère‘ porté par la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse, qui vise à revitaliser les centres-villes du territoire. La boutique Nostra est désormais ouverte sur la place Aristide Briand de Fumay, cette belle place longiligne qui descend vers les quais de Meuse. Le porteur de projet est un confiturier. Jérémy Chevrier propose une gamme de confiÔmiel, à savoir des confitures à base de miel ardennais, produites en utilisant des techniques ancestrales inspirées par son arrière-grand-mère et par le “Traité des confitures”, de Nostradamus. On y trouve aussi des pâtes de fruits et des sirops au miel, ainsi que des produits soigneusement sélectionnés chez les producteurs locaux et nationaux comme, par exemple, des bonbons, du vinaigre, du savon, toujours au miel, bien entendu.

Mais les stars de la boutique, ce sont bien ces confÔmel, réparties en trois gammes : Initiale – Inspiration – Impériale. A sélectionner en fonction de l’envie et de l’usage. Un régal !
La boutique éphémère “Nostra” est ouverte tous les jours sauf les lundi, jeudi et dimanche après-midi.

A l’issue des 6 mois de boutique éphémère, le confiturier pourra, s’il le souhaite, bénéficier du dispositif Pepishop pour une durée de 24 mois, et vérifier ainsi que son projet a les reins assez solides pour s’implanter durablement à Fumay.

Boutique éphémère et Pepishop, des concepts qui gagnent du terrain

Le numéro 18 d’alluMeuse faisait le point du commerce dans la vallée. Et expliquait ces deux dispositifs.

Depuis 2017, la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse a pris le taureau par les cornes pour endiguer la dévitalisation des périmètres de centralité de Fumay, Givet, Revin, Vireux-Molhain et Vireux-Wallerand. Elle a obtenu, du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) une subvention de 178 329 €, pour la réalisation, sur une période de trois ans, d’une Opération collective en milieu rural (OCMR) à travers un programme de 11 actions.

Les actions de cette opération sont aussi financées par la CCARM, la Région Grand Est (uniquement pour les aides individuelles), la Chambre de Commerce et d’Industrie des Ardennes, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Ardennes, les unions commerciales et artisanales du territoire communautaire et les communes concernées.

Parmi ces 11 actions, les Boutiques éphémères et les Pepishop. On a vu fleurir les premières boutiques éphémères à l’été 2019. alluMeuse en parlait dans son numéro 17, Yoann Donckers, artisan sellier présentait ses créations en cuir place de la mairie dans le cadre de ce dispositif. Natur’Ailes (rue d’Orléans) et Les découvertes gourmandes by Ingrid B (place Carnot) étaient les deux autres porteurs de projet. Au terme des six mois autorisés, ces deux dernières ont pu s’inscrire dans un autre dispositif mis en place par la CCARM, la pépinière d’entreprise version commerce, nommée Pepishop. Elles vont ainsi bénéficier d’un loyer progressif sur 24 mois et d’une aide au niveau de la communication. La place Carnot se dote d’une deuxième boutique Pepishop, Style Nails. Une nouvelle boutique éphémère a ouvert début mars rue Saint-Hilaire, Valérie Nicolas Photographie.

Claude Wallendorff, alors maire de Givet : « Les boutiques éphémères et les pepishops commencent à faire leur effet. Nous agissons par ailleurs à travers l’OCMR, pour redynamiser les pas de portes vacants depuis plus de six mois. Avec un subside de 45% de la CCARM, la commune rachète le pas de porte et le remet en état pour être loué à un prix raisonnable. Trois commerces sont issus de cette pratique. c’est un processus relativement long, il faut compter 18 mois entre la décision et l’ouverture : il faut négocier, dégager le budget, réaliser les travaux… » En appui aux commerces existants, communes et intercommunalité viennent en aide aux associations de commerçants de Givet (AGAG) et de Revin.