Culture

Urban Sketcher : croquer l’instant, le vivre et le partager

Godinnne - Benoi Lacroix

Ce ce qui anime les Urban Sketchers ?
Faire des croquis et les partager via le web. Un principe tout simple qui remet le coup de crayon à sa juste place.
Rencontre avec Benoi Lacroix, l’un des six fondateurs du groupe namurois.

 

Enseignant à l’Académie des Beaux-Arts de Namur, Benoi Lacroix nourrissait l’envie de créer un collectif réunissant les dessinateurs namurois. «Depuis 5  ans, je suis les Urban Sketchers américains (qui ont créé ce concept en 2007), je participe à des rassemblements dans d’autres pays européens (en France, au Portugal, au Grand-Duché de Luxembourg…).

En Belgique, il existe des groupes à Liège et à Bruxelles.
Nous en avons créé un à Namur…» Pourquoi ? Pour l’émulation, d’une part  :
«C’est gai de dessiner à plusieurs, de se retrouver sur un même lieu, où l’on se lance des défis».

Et parce que cela crée une dynamique : «Les Urban Sketchers communiquent, partagent leurs croquis sur les réseaux sociaux et font vivre leur région à travers leurs réalisations».
Une charte régit les groupes, par laquelle chacun s’engage à dessiner in situ (pas à partir d’une photo ni de mémoire), dans une dynamique de partage sur le web (….)

https://www.facebook.com

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous