Culture

Un peu de Dinant à La Nouvelle-Orléans

Un saxophone peint a été offert à la ville pour son tricentenaire. Un exemplaire aux couleurs américaines sera inauguré chez nous l’an prochain.

Qui ignore qu’Antoine Joseph dit Adolphe Sax, le créateur du saxophone, est né à Dinant avant de migrer à Paris où il a construit son   modèle en 1842 ? Pas grand monde par chez nous. Une toute autre histoire de l’autre côté de l’Atlantique, où le symbole du jazz a réellement percé il y a 100 ans. C’est la raison pour laquelle Richard Fournaux, avec Namur capitale de la Wallonie et quelques autres représentants francophones, a fait le déplacement en Louisiane pendant les vacances de Pâques, en compagnie de l’agence de marketing territorial New.
Pas pour profiter du ” spring break ” dans les rues odorantes et bruyantes de Bourbon Street, mais pour offrir à la Nouvelle-Orléans un exemplaire des saxophones de 3,3 mètres de haut qui ornent le pont de Dinant. Celui expédié en février dernier pour le tricente-naire de la Nouvelle Orléans est issu du même moule que les autres et a aussi été peint par Dimitri Perpète (de Houyet), mais il a été inauguré à près de 8.000 kilomètres de Dinant, dans le Music Legends Park, un endroit fréquenté pour ses terrasses et son ambiance musicale, où trônent déjà
les statues de Fats Domino et d’autres légendes du jazz.

Si le bourgmestre de Namur Maxime Prévot a profité de ce moment officiel sous le soleil printanier pour inviter la Nouvelle-Orléans en qualité d’invité d’honneur pour les Fêtes de Wallonie 2019, si Philippe Courard, président du Parlement de la Fédération Wallonie- Bruxelles, a rappelé l’amitié francophone avec la Louisiane alors que le Codofil (Conseil pour le Développement du Français en Louisiane) fête ses 50 ans dans ce pays où la langue française a été longtemps combattue au point qu l’on punissait les enfants qui la parlaient, le bourgmestre de Dinant et président de l’association internationale Adolphe Sax a martelé son intention d’associer le saxophone à Dinant et Dinant au saxophone pour le rayonnement de sa ville.

« Vous le savez, des saxophones géants comme celui-ci ornent le pont de Dinant et sont décorés aux couleurs de l’Europe. Il y en a même un aux couleurs de la Chine qui figure sur pas mal de photos de touristes avec la Citadelle en arrière-plan. Il manque vraiment un exemplaire dédié aux USA qui mêlerait ses couleurs à celles de la Nouvelle Orléans.
On pourrait imaginer que vous veniez l’inaugurer lors de votre prochaine visite en Belgique », a lancé Richard Fournaux en français devant les édiles louisianaises lors de cette inauguration.
Lui qui en avait profité le matin même pour offrir un livre richement illustré sur les origines du saxophone au maire de la ville.

Les Dinantais doivent donc s’attendre à voir débarquer, en septembre 2019, sans doute en bateau depuis Namur, une délégation américaine et francophile, même si pas forcément francophone, pour découvrir avec ravissement le charme de la vallée mosane et le fief d’Adolphe Sax.

(…)

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous