Lire dans la vallée

Un roman à quatre mains

 

Comme des mouches

Frédéric Ernotte et Pierre Gaulon, Éditions Lajouanie, 2019, 300 p., 19 €

 

Frédéric Ernotte nous raconte « Comment écrire à quatre mains ? »

Frédéric Ernotte, auteur belge, et Pierre Gaulon, auteur français, ont joint leurs mains le temps d’un livre : « Comme des mouches ». Il met en scène deux héroïnes qui débutent un canular sur un site de rencontre et qui vont vite déchanter. Il débute comme une comédie et se termine en thriller à suspens.

La rencontre de deux auteurs

Ou plutôt, c’est la rencontre de deux univers opposés. Frédéric est un spécialiste du genre thriller et Pierre, du genre fantastique. Un soir, Pierre décide de complimenter Frédéric, sur Facebook, sur son premier livre et Frédéric fait de même. Ils créent rapidement un lien professionnel et amical.

Un nouveau défi

Ils discutent à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux et Pierre fait une proposition intéressante : écrire un roman à deux et à distance. Frédéric est intrigué, il aime surprendre son lectorat et réfléchit sérieusement à la question. Le hic est que Pierre habite dans le sud de la France et Frédéric en Belgique. Ils ont très peu de rencontres réelles. Ils se lancent alors dans le défi de rédiger leur livre via les réseaux sociaux et des échanges de mails.

Expériences et résultats

Frédéric Ernotte est un expert en thriller, alors l’angoisse, le suspens, le rythme, il connaît et il assure. Il est également assez préparé et a besoin d’un plan pour mettre en route une histoire. En revanche, Pierre Gaulon est un as de la description, de la mise en scène et de la psychologie féminine. Il aime aussi l’improvisation et l’inspiration du moment pour rédiger et ça va vite. L’auteur français voit chaque scène comme dans un film et c’est un vrai avantage lors de la rédaction.

L’expérience n’a pas été aisée, au contraire, elle a demandé aux deux auteurs de constants compromis et un travail régulier, du temps et de la patience. Ils devaient aussi ne pas être égocentriques, puisque l’égo est un frein à la création partagée. En contrepartie, ils ont expérimenté une nouvelle forme d’écriture et un savoir-faire amélioré.

Frédéric Ernotte et Pierre Gaulon, deux personnages opposés. Ils ont su tirer parti de leurs qualités et de leurs défauts, communiquer, travailler, retravailler encore et encore, et combiner leurs deux univers pour arriver à produire un livre cohérent et surprenant.

Mane