Le dossier du mois

Un été en bord de Meuse

Ou aller pour passer l’été en bord de Meuse ?  Les villes d’eau ont un charme incontestable. Encore faut-il qu’elles profitent de cette opportunité…

Le mouvement est en route, on le voit un peu partout. Et l’enveloppe de 8 millions d’euros dégagée récemment par la Wallonie et la Province de Namur va y donner un beau coup de pouce (9 communes concernées, 13 projets).
Nous en reparlerons en septembre. Dinant se positionne comme la championne des villes mosanes pour l’usage optimal de ses bords de Meuse. Encore plus aujourd’hui, avec sa Croisette fraîchement inaugurée.

Profondeville se défend bien avec son petit air de vacances permanent. Les pédalos sont sortis, les terrasses aussi, l’été y sera chaud…

Sur l’Ile d’Yvoir, on peut facilement s’offrir une journée au bord de l’eau, après avoir emprunté le bac. Activités aquatiques et farniente, belle combinaison…
À Namur, outre la Capitainerie (voir article) ), la plage de Qué Novèle a repris ses quartiers au quai des Joghiers jusqu’au 15/08, les vendredis, samedis et dimanches soirs. Sable fin, transats, bar, animations, tout ce qu’il faut pour se sentir en vacances…

De même à Givet où, les terrasses font le plein dès le premier rayon de soleil, sur le quai des Fours, à deux pas de l’embarcadaire du Charlemagne

.
Si l’on suit le RAVeL ou la Voie verte, de belles surprises peuvent surgir, ici une terrasse ombragée, là une guinguette accueillante, plus loin encore un marchand de glace itinérant… C’est ça aussi le plaisir des vacances.

À Charleville-Mézières, le lien à la Meuse n’a pas encore été rétabli, mais c’est dans les projets, notamment à Mézières où d’importants travaux sont en cours. En attendant, la plage s’installe sur la place Ducale, tous les jours de 13h à 20h. Des transats et fauteuils de détente, un coin sable dédié aux enfants, des terrains de badminton, beach volley et pétanque, trois tables de tennis de table…. Et une scène ouverte pour les amateurs de musique et de danse.