Portrait

Oli, entre le foot et Bukowski

(c) Aline NIcolas

C’est un Namurois de 27 ans et de 192 cm qui aime la glace au spéculoos, le rap et le FC Bruges. Il signe un premier livre, «  Surface de réparation  », présenté il y a quelques jours par Michel Lecomte, dans le cadre de l’Intime Festival. 

 

Olivier El Khoury croit en la félicité. Il aime ce mot, l’écrit et le dit souvent. Quelques minutes de conversation suffisent pour comprendre que ce garçon longiligne et affable, planté dans son jean comme un roseau élégant au bord d’un étang, est vraiment bien dans ses baskets bleues. Sous sa casquette, ses yeux de demi-sang arabe sont de couleur sombre mais le regard pétille. Son sourire en dit long sur la fierté de ses parents, l’amour de sa famille et de ses copains, son plaisir à humer la vie comme il boit une bière, à reconnaître les moments bien, quand le quotidien surprend la routine.
Oli, comme on dit, est né à Namur…..

 

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revueou  Abonnez-vous