Actu Société

L’UNamur veut compléter ses niches d’excellence et célèbre intelligence collective

Conférence de presse de rentrée à l'UNamur : de g. à dr. : Maxime Gramme, président de l'AGE, Annick Castiaux, vice-rectrice en charge de la politique de l'enseignement, Naji Habra, recteur et Olivier Hostens, responsable de la communication

Dans la foulée d’une excellente rentrée (+20% d’inscrits en première année), l’UNamur dépose en ce début octobre quatre demandes d’habilitation pour organiser à partir de la rentrée 2019 des 2èmes cycles dans ses domaines d’excellence : Master en Pharma, en Molecular Microbiology et un Master de spécialisation en cultures et pensées cinématographiques, mais aussi un bachelier en français-latin. Comme le précise le recteur, Naji Habra, « ce n’est qu’un début, l’université veut sortir de l’anomalie de facultés incomplètes, disposant de bacheliers, de masters de spécialisation et de doctorats, mais pas de masters, comme c’est le cas en Droit et en Lettres, notamment.

Ce 4 octobre, les insignes de Doctor Honoris Causa seront remis à Juliana Rotich, à Josef Schovanec et au collectif Citoyens Solidaire et BXL Refugees dans le cadre d’une cérémonie sur le thème « L’intelligence est collective ». Une façon de montrer aux étudiants la richesse de parcours particuliers.

CVdB – 01/10/2018