Culture Lire dans la vallée

La disparition de l’échasse d’or, roman d’aventure folklorico-gastronomique

« Donner un avenir à notre passé, grâce au maintien des traditions avec les groupes folkloriques »

On se croirait dans le Club des Cinq, pour ceux qui s’en souviennent encore… Un roman d’aventure pour jeunes lecteurs comme on les aime : juste assez de suspense, de l’entraide, des enfants qui ont de la jugeote, des adultes qui leur font confiance, des méchants un peu paumés… De l’humour, aussi, et des notes de bas de page qui permettent de comprendre les mots et expressions plus ardus ou plus spécifiques.

Ancrage namurois, péripéties universelles

Contrairement à la trilogie Wallino qui évolue dans un univers imaginaire -même si de nombreuses similitudes évoquent notre quotidien- Thierry Stasiuk ancre ici le récit dans des réalités namuroises très identifiées : la tradition des Fêtes de Wallonie, le local des Molons, à côté du Parlement de Wallonie, la Maison des Desserts, les coulisses de l’École hôtelière de la Province de Namur, le palais du Gouverneur, les bois de la Vecquée à Malonne… Ici, comme dans sa trilogie, l’auteur s’amuse à intégrer quelques personnages existants qui, s’ils ne sont pas tous nommés, se reconnaissent aisément…

Si cet ancrage régional augmente le plaisir de lecture des locaux, il n’empêche en rien les autres de s’amuser de l’intrigue, bien charpentée, simple et linéaire. Idéal pour harponner les jeunes lecteurs.

Un outil pédagogique pour découvrir le folklore namurois

Cet ouvrage, illustré par Véronique Seran, a aussi pour ambition de mettre en valeur le patrimoine folklorique namurois. Marseillais d’origine et Namurois d’adoption, Thierry Stasiuk a cherché des ouvrages pour mieux connaître ce folklore et a dû se rendre à l’évidence qu’il n’existait rien pour l’expliquer aux enfants.

Il s’y est donc attelé lui-même ! Le récit d’une centaine de page est suivi d’une cinquantaine de pages qui détaillent les différents groupes folkloriques namurois : Alfers, Masuis et Cotelis, Molons (avec en prime les paroles du Bia Bouquet, hymne namurois), Échasseurs de Namur (pour lesquels on sent une affection particulière…), Canaris de Dumonceau, Bataillon des États-Belgique-Unis, Zouaves de Malonne, Oursons d’Andenne, Cheval Bayard et les quatre fils Aymon, Goliath et sa dame et la Caracole. Sûr que de nombreux Namurois ne les connaissent pas tous. Révision pour tout le monde d’ici septembre ! Interro aux Fêtes de Wallonie…

À table ! Et dans les classes…

Et bien sûr, troquant la plume pour la toque Thierry ne résiste pas à l’envie de partager quelques recettes : craquelin de la Maison des Desserts, aumônière de Malonne, sauce Sambre et Meuse de l’école hôtelière, feuilleté aux champignons sauvages… On se régale !

Une fois de plus, Thierry Stasiuk a conçu un très bel outil pédagogique : avec celui-ci, il atteint un triple objectif : initier les enfants et les jeunes ados à la lecture, au folklore et à la bonne bouffe ! Et comme pour Wallino, il a prévu des animations dans les classes. Une aide précieuse pour les enseignants qui veulent aborder les traditions de manière originales et faire lire leurs élèves… En plus, s’il y a une dégustation à la clé…

Thierry Stasiuk – illustrations Véronique Seran, Les Éditions Namuroises, 2019, 145 p., 18 €