Terroir

La dinde rouge des Ardennes, un produit d’exception sur les tables de fête

Rencontre avec Cyriaque Godefroy le principal éleveur de dinde rouge des Ardennes qui a repris l’activité de Jean-Michel Devresse, qui a lancé la filière à la fin des années 1980.

 

Sa réputation de volatile à la chair savoureuse n’est plus à démontrer. Elle occupe, au moment des fêtes de fin d’année, une place de choix sur de nombreuses tables. Chaque année, environ 10 000 dindes et dindons rouges des Ardennes sont élevés dans le département français pour être principalement consommés au moment de Noël. Cyriaque Godefroy est le principal éleveur de dindes rouges des Ardennes. Avec sa femme Isabelle, ils sont installés à Renneville, à la frontière de l’Aisne, entre Hirson et Rethel dans une zone rurale où leurs animaux, facilement reconnaissables à leur plumage rouge fauve, peuvent gambader à l’air libre.

Cyriaque Godefroy a repris la ferme familiale à la fin de l’année 1990. « Mon père avait des vaches laitières. Quand je me suis installé, je me suis mis à faire de la volaille, explique-t-il. Je faisais du poulet Label Rouge élevé en plein air. J’ai commencé à faire de la dinde rouge en 1998 avec Jean-Michel Devresse, la personne qui a lancé la production de dinde rouge dans le département. Et en 2010 j’ai repris toute son activité et la partie commerciale. C’est un élevage très pointilleux.»

 

 

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous