Culture

Artisanat d’art- Avec passion et savoir-faire

Les Spitz @cvdb

Toute l’année, les artisans d’art bossent discrètement dans leur atelier. En novembre, en Belgique, ils sont mis à l’honneur à l’occasion du salon Antica et de la Journée de l’Artisan. L’occasion de saluer aussi le travail fait au quotidien au Centre Européen des Métiers d’Art à Givet.
Tous ont le même objectif : mieux faire connaître la spécificité de ces métiers qui combinent passion, savoir-faire et savoir-être. Rencontres…

 

Le Centre européen des Métiers d’art de Givet

A sa création dans le cadre d’un projet Interreg en 1988, le Centre européen des Métiers d’art avait pour objet le développement transfrontalier des métiers d’art, la création d’une centrale de vente par correspondance et la mise en place d’un plan de formation pour les artisans d’art. C’est l’Association des métiers d’art des Ardennes, créée en 1976 pour protéger la transmission du savoir-faire des artisans d’art, qui s’est chargée de sa mise en oeuvre.

Si aujourd’hui le volet formation a disparu, la valorisation de ces métiers est toujours bien au centre de l’action et la vente par correspondance a pris une nouvelle dimension avec le développement du web. Le jour de notre visite, Roger-Pierre Durracq, président de l’Association des Métiers d’art des Ardennes et responsable du centre européen, réceptionnait une piste pour jeu de 421 en cuir, personnalisé par l’artisan à la demande d’un client. Une fois vérifié, ce bel objet unique destiné à un cadeau pouvait repartir chez le client (….)

 

 

En bref
Centre européen des Métiers d’art
Quai des Fours, 10 – 08600 Givet
www.cema-givet.com
Expo temporaire
Jusqu’au 11/11
Jean-Paul Surin – Peintures

 

Les Spitz, encadreurs depuis 1936

EN plein coeur de Charleville-Mézières, l’atelier d’encadrement d’Arnaud Spitz séduit d’abord par le charme de sa devanture aux arrondis Seventies. Dans la vitrine, ses créations témoignent du large spectre de sa créativité et de son attachement pour la région.

Les Spitz
@cvdb

 

Après ses grands-parents et ses parents, Arnaud a repris l’atelier-boutique il y a onze ans. Avec Sandrine, ils perpétuent la tradition, avec cette nécessaire touche de modernité. Ils viennent d’ailleurs d’ouvrir leur boutique en ligne. Si la technique a évolué ? « Pas vraiment, répond Arnaud, le travail reste le même, mais les outils évoluent et rendent la tâche moins lourde : mon grand père a commencé avec une scie à onglet, et sa scie circulaire était très lourde. Les outils pneumatiques ont aidé à être plus polyvalent, plus rapide.
Ce qui a changé c’est que l’on réalise plus de créations qu’avant. Et moins de restaurations. Mon père en faisait beaucoup, mais les demandes se raréfient. Le petit patrimoine n’est plus reconnu par le public comme une valeur à protéger. C’est vraiment regrettable. Si un cadre ancien ne plaît plus aujourd’hui, pourquoi ne pas le faire restaurer et le vendre ou l’offrir au lieu de le jeter ? » Une démarche difficile à inculquer car le prix qui découle du temps passé par l’artisan et des matériaux utilisés n’est pas toujours compris, et est comparé avec celui d’objets manufacturés en grandes séries…

En bref
Spitz Encadrements
Rue du Théâtre, 29
08000 Charleville-Mézières
www.encadrement-spitz-ardennes.

 

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous