Tourisme

À travers la Meuse et l’Ardenne : le chemin de Saint-Jacques

QUEL voyage plus mythique que le pèlerinage à S a i n t -Jacques de Compostelle ?

S’il fait rêver depuis des siècles, ses chemins n’ont jamais été tant fréquentés qu’aujourd’hui : en 2016, près de 280 000 pèlerins sont arrivés au terme du voyage après des mois de route, démarche religieuse, spirituelle, touristique ou sportive, dans des dosages divers selon les motivations de chacun. Certains le font d’une traite, d’autres en tronçons annuels. La Fédération du tourisme de la Province de Namur a ainsi organisé, avec l’Association belge des Amis de Saint-Jacques de Compostelle et l’ASBL Tourisme autrement, un pèlerinage moderne, dans un esprit de « slow tourisme » véhiculant des valeurs humaines et écologiques, resserrant les liens entre les pays traversés et usant des nouvelles technologies (blogs et réseaux sociaux : des groupes de marcheurs parcouraient simultanément chaque partie du chemin.
L’un des itinéraires du grand pèlerinage traverse notre région. Namur se situe en effet à la jonction de la Via mosana, qui vient d’Aix-la-Chapelle et de la Via monastica, sentier qui mène à Vezelay À travers la Meuse et l’Ardenne : le chemin de Saint-Jacques

De Namur à Saint- Jacques par la voie historique de Vézelay et Saint-Jean-Piedde- Port, le tracé est long de 2.600 km. Certains quittent cependant la merveilleuse basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay pour prendre la direction du Puy en Velay, Arles et Saint-Gilles du Gard, également buts de pèlerinage mais aussi points de départ d’autres voies vers la Galice (…..)

 

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous