Tourisme

Haybes- Au paradis des randonneurs, des cyclistes et des pêcheurs

UN court séjour à Haybes, ça vous dit ? Si oui, choisissez le dernier week-end de juillet ou le dernier d’août, il y règnera un petit air de fête qui n’enlève rien à la quiétude des lieux.
Si par contre vous êtes intéressés par les commémorations de la Grande Guerre, il y aura plusieurs temps forts en août. Et si vous n’habitez pas trop loin, revenez-y régulièrement, il y a toujours quelque chose à faire à Haybes…

Benoît Sonnet, maire de Haybes, nous accueille à la Maison des Randonnées. En cette matinée de semaine où le soleil hésite à sortir des nuages, il y fait calme. Ce n’est pas toujours le cas. Ancienne fonderie achetée par la municipalité pour une reconversion centrée sur le tourisme, cette grande bâtisse entièrement restaurée est, depuis 2008, le centre névralgique de la commune. Un arboretum et un verger conservatoire occupent une partie des 3 ha de terrain qui l’entourent. Elle est fréquentée par les familles, les groupes, les randonneurs, les vététistes, les touristes en quête d’information. On peut y louer des vélos – y compris des électriques –, y prendre une douche et changer bébé, se poser avec son groupe pour briefer ou débriefer une rando, acheter des produits du terroir (nouveauté de cette année) ou encore pique-niquer avant ou après une balade. C’est d’ailleurs ici que les sentiers balisés démarrent : les Ardoisières de Haybes (6 km), la Roche de Madame de Cormont (8 km), les Sentiers des crêtes (15 km) et le sentier Elfe-Grande boucle du Ridoux (21 km). Pour ceux qui préfèrent les terrains plats et la douceur du fleuve qui s’écoule, à deux pas, la voie verte file vers Fumay ou vers Fépin. À Haybes, elle est équipée d’un parcours santé, sympa pour se dégourdir les jambes autrement (…..)

 

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revue ou  Abonnez-vous