Récit

Les voyages de Jules – 4ème épisode

C’est donc à deux, mon chien Bayard et moi, que nous avons, le nez à la brise et le triomphe modeste, cinglé vers Charleville-Mézières. Nous avons pénétré dans les eaux de la base nautique à une heure assez tardive, après une journée passée à l’ombre des arbres. Depuis quelques jours, l’été flambait, un soleil extravagant harcelait la vallée de ses ardeurs.

J’étais en train d’admirer l’aménagement du vaste bassin qui accueillerait l’Eugénie au pied du Mont Olympe, ses rives verdoyantes parsemées de bancs publics, un régal pour les flâneurs, quand une image insolite m’a sauté aux yeux. A deux pas de nous, assise sur l’un des bancs, un gros livre sur les genoux… mademoiselle Jeanne ! La copine de Gaston Lagaffe, ce bon vieux héros de BD dont la décontraction, selon papa, évoquait la mienne. Même somptueuse queue de cheval couleur feuille d’automne, mêmes énormes lunettes rondes, même silhouette pulpeuse et petite robe verte courte et moulante sans effronterie. Comme j’en oublie dans l’instant de siffloter – ce que je fais à tue-tête quand je suis seul car je chante et siffle faux – Bayard lève la tête vers moi, et la fille aussi, alertée par son aboiement étonné. J’ai lâché la bride à l’Eugénie, qui se met à zigzaguer et m’oiselle Jeanne me lance en riant :

– Hé, capitaine, il est ivre, ton bateau ?

Je me ressaisis, hausse les épaules et redresse la barre juste à temps pour lui offrir le spectacle d’un amarrage adroit. Bayard, insoucieux des bonnes manières, saute du bateau, se jette sur la fille avec des gémissements de bonheur et la ramène vers moi. J’ai à peine mis pied à terre qu’elle me dit d’un air un peu confus :

– Salut ! Excuse ma plaisanterie sur Rimbaud, elle était douteuse. Mais de toute façon, ici, tu vas le rencontrer partout.

Rimbaud. Ce nom me dit vaguement quelque chose mais quoi ? Peut-être que si je me concentre… Mademoiselle Jeanne prend mon silence pour un blâme, alors j’essaie une diversion un peu revancharde :
– Tu connais Franquin, le dessinateur belge ? (….)

 

Mireille Maquoi   https://www.facebook.com/MireilleMaquoi/

Suivez Jules dans ses pérégrinations au fil de la Meuse : chaque mois, un nouvel épisode de ce récit…

Intéressé de connaitre la suite de notre récit ? Commandez notre revueou  Abonnez-vous