Société

Un bourgmestre, un maire, une même vision pour la ville

Namur – Charleville-Mézières

Maxime Prévot et Boris Ravignon, deux élus sur la même longueur d’onde, deux villes en mutation, qui misent sur la culture et le tourisme. Qui s’attellent à la valorisation du fleuve qui les relie. Rencontre dans le numéro d’automne d’alluMeuse. Ils nous parlent aussi de leur combat pour la sauvegarde du commerce en centre-ville…

Outre leur mode de déplacement dans leur ville, le vélo pour l’un, la trottinette pour l’autre, maire et bourgmestre ont visiblement bien des points de convergence… Leurs villes aussi. Le numéro d’automne d’alluMeuse leur donne la parole sur la relation de leur ville à la Meuse, sur la culture et le tourisme comme leviers de développement économique. Et part à la rencontre d’acteurs de terrain qui partagent cette envie de collaborer.

Un autre sujet qui les rassemble : le maintien du commerce en centre-ville. Pour garder de la vie, de la proximité. Pour assurer l’équilibre de la cité. Conviction pas toujours facile à défendre…

Boris Ravignon : « C’est un combat permanent. Nous sommes en procès avec le Cora de Villers-Semeuse, sur la commune voisine. Il veut tripler la surface de sa galerie marchande. Une catastrophe pour le commerce du centre-ville. Le problème, c’est que les élus n’ont pas aujourd’hui les moyens légaux pour se protéger de ces attitudes prédatrices. Ces grandes enseignes offrent du parking gratuit à leurs clients et les captent dans les galeries marchandes attenant à l’hypermarché. Si on les laisse faire, il n’y aura plus en centre-ville que des restaurants et des cafés. C’est insuffisant pour le faire vivre. Il faudrait que l’Etat nous donne les outils pour intervenir.  »

Maxime Prévot : « Voilà exactement l’illustration de ce que nous voulons éviter à Namur. Jusqu’à présent, nous avons résisté à l’installation de ce type de centres commerciaux prédateurs en périphérie. Mais nous ne sommes pas à l’abri qu’une commune voisine l’autorise. L’effet dévastateur pour nos commerçants du centre serait le même. C’est pour éviter cela et maîtriser les impacts que nous voulons un centre commercial en hyper centre-ville afin de satisfaire les grandes enseignes qui cherchent des superficies que les maisons de maître du centre-ville n’offrent pas. Et attirer la clientèle qui les apprécie. Sans cela, ils iront tous voir ailleurs… »

Boris Ravignon : « Avec le programme ‘Action Cœur de ville’ lancé par l’État (ndlr : pour améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de ces villes dans le développement du territoire), nous avons des outils pour travailler en toute cohérence. Mais je suis admiratif de Namur en matière de commerce. C’est un modèle à retravailler ici. »

Namur, les 4 coins
Namur, piétonnier
Charleville, rue du Moulin
Charleville, sous les arcades de la place Ducale

 

Deux villes riches de leur patrimoine et de leur fleuve

Boris Ravignon, à propos de Namur…

« Le patrimoine historique et architectural et le site de la confluence bien mis en évidence. On ressent l’histoire quand on se balade à Namur. J’aime beaucoup les bâtiments en pierres bleues-grises, que l’on appelle ici la pierre de Givet. Namur a su garder vivace ses traditions (les échasseurs notamment). Je trouve que c’est une richesse que la Belgique a su préserver mieux que nous : garder la connexion avec ses traditions. La France a nivelé tout son territoire, les traditions sont peu restées. Et enfin, la chaleur, la convivialité et l’hospitalité namuroises, ça donne envie de revenir… Je me souviens encore de mes premières Fêtes de Wallonie… »

 

Maxime Prévot, à propos de Charleville-Mézières

« Charleville-Mézières, c’est Rimbaud, le Cabaret vert, les marionnettes… C’est une ville qui gagne à être connue. Je pense qu’il y a trop de Belges, et de Namurois, qui la méconnaissent. Il faut seulement une heure trente de route pour découvrir un cœur de ville qui a beaucoup de cachet, où il fait bon flâner et où le patrimoine, la culture et l’histoire tiennent une grande place… »