Sport

L’aviron, ou comment découvrir la vallée de la Haute-Meuse franco-belge autrement…

Aviron

En 2009, Alain Knobelspiess, alors président du club d’aviron « Aviron Sedanais » (club fondé en 1880), décidait de créer une randonnée à l’aviron reliant Sedan à Givet, afin de permettre aux adeptes de ce sport de découvrir la Haute Meuse française. Dès cette époque, des représentants de la section aviron du Royal Club Nautique Sambre et Meuse de Wépion (fondé par Félicien Rops en 1862) prirent le parti de participer à cet événement sportif.

Au fur et à mesure des éditions, une idée germa dans la tête des organisateurs et des représentants du RCNSM, poursuivre l’aventure à la rame jusque Namur. Cette idée se concrétisa en juillet 2004 avec l’organisation de la première édition de la randonnée « La Meuse et ses Citadelles », reliant Sedan à Namur et qui se clôtura par le jumelage des deux clubs. Depuis lors cette randonnée transfrontalière a trouvé sa place dans le catalogue des randonnées reconnues par la Fédération française des Sociétés d’Aviron et est reconnue internationalement puisqu’elle a compté, au fur et à mesure des années, des participants venant, bien évidemment, de toute la France, de Belgique, mais également d’Allemagne, d’Angleterre, d’Italie et même du Canada.

Qu’est-ce qui peut attirer des personnes venant d’horizons géographiques aussi différents ?

 

 

 

 

Intéressé de connaitre la suite de notre article ? Commandez notre revueou  Abonnez-vous