Société

A Jambes : les Perce-Neige ont rencontré leur prince

C’était ce dimanche 16 février. La salle 4 du complexe Acinapolis était comble, comme chaque année. Parce qu’un bon moment de cinéma, ça ne se refuse pas, mais surtout parce que les bénéfices de la projection sont dédiés aux activités de l’asbl « Les Perce-Neige ». Et que les sympathisants de l’asbl sont fidèles. Et parce que, de l’aveu même de la directrice, Nathalie Ramon, aux Perce-Neige, on ne rate jamais une occasion de faire la fête avec les enfants. Et c’était une belle fable sur la sortie de l’enfance qui était proposée avec ce film, “Le Prince oublié”. Même si les décrochages féeriques disneylandisés, cul cul la praline pouvaient en agacer certains. Une belle fable sur le passage à l’adolescence, pour le jeune et pour les parents. Certains y ont vu un second degré politique. Dans le duo Omar Sy/François Damiens où le bon et le méchant ne sont pas toujours là où on les attend… Dans l’allusion aux oubliettes et à la gloire éphémère… Bien vu, Monsieur le Député, le film n’en était que plus drôle !

Les Perce-Neige, une institution vivante

Depuis 45 ans, cette asbl installée à Jambes, sur les hauteurs de Namur poursuit avec détermination sa mission : accueillir en journée près de 90 jeunes de 0 à 18 ans présentant un handicap, principalement issus de la Province de Namur.
Ce centre, composé de 3 services complémentaires, offre un accompagnement adapté aux besoins éducatifs et thérapeutiques nécessaires au développement des jeunes.
Dans un monde où tout doit aller vite, les équipes des Perce-Neige prennent le temps de cheminer avec ces enfants « différents » pour les aider à s’épanouir.

Une récolte de fonds. Pourquoi ?

Quelques repères :

1970 : création de l’institution par le Dr Claire Froidmont et Madame Delgoffe

1972 : pose de la 1ère pierre

1974 : ouverture du centre

1986 et 1997 : grands travaux d’agrandissement

3 directeurs se sont succédé : Mme Gilson (1974-1997), Jean-Pierre Martin (1997-2011), Nathalie Ramon (depuis 2011).

Le premier bâtiment montrant des signes de faiblesse, la décision a été prise d’abattre et de reconstruire. Un projet financier important. Soutenus entre autres par ces galas cinématographiques. 2020 marque la 7e édition. D’importants travaux sont donc en cours pour améliorer la prise en charge de ces jeunes :
– Une nouvelle implantation CRA et SAIs sur 3 niveaux et des aménagements au niveau du bâtiment SA
répondant aux besoins des 90 enfants occupant nos lieux de vie (3.000.000€) ;
– Des investissements dans différents types de matériel spécifique et adapté tels que lève-personne électrique,
miniwalk ou encore outils de communication (25.000€).

Le Prince Oublié. Une comédie familiale

Chaque année, le gala de cinéma propose un moment de détente en famille : les bénéfices sont versés au profit de tous ces projets et c’est l’occasion de rencontres et d’échanges entre le personnel, les familles et toutes les personnes sensibilisées à cette réalité. L’occasion de manifester son soutien tout en passant un bon moment.

Le pitch : Djibi invente une histoire à Sofia, sa fille de 8 ans, chaque soir pour l’endormir. Lorsqu’elle s’endort, ces récits extraordinaires prennent vie dans un monde imaginaire où elle est la princesse à sauver par son papa, son
Prince…. Mais l’entrée au collège va marquer la fin de son enfance et dans le monde des histoires, son papa va
devoir trouver son destin dans un monde où il n’a plus sa place…

Infos :
• Où ? ACINAPOLIS de Jambes
• Quand ? Dimanche 16 février 2020 à 17h (accueil à partir de 16h)
• Réservation en ligne obligatoire (15 €) ou par téléphone au +32 81 302 201